Partager

La résine alkyde

Le grand retour d'un produit presque oublié:

Améliorée et optimisée, la résine alkyde a de nouveau le vent en poupe. Elle est re-considérée par de nombreuses fonderies grâce ses excellentes caractéristiques techniques, environnementales et en particulier pour sa facilité de recyclage.

Tous les gens qui ont un jour utilisé ce liant s’en rappellent. C’était un produit très largement utilisé : toutes les fonderies d'acier l’utilisaient et même certaines fonderies d'aluminium – lorsqu’on voulait un état de surface aussi lisse qu'un miroir - avec des sables très fins.

Cette résine a ensuite été dépassée par les résines furaniques et phénoliques, qui ont été jugées plus performantes.

Pourtant la résine alkyde a de nombreux atouts:

La résine alkyde - ou glycero phtalique à longue huile - est très bien adaptée pour le moulage manuel no-bake, surtout quand les temps de déboitage nécessaires sont longs, généralement plus d’une heure.

Son pourcentage d’utilisation est inférieur à celui des systèmes de liants classiques, furanique et phénolique alcaline, et se situe entre 0,8%- 0,6% du sable.

Elle a l'avantage d'être complètement anhydre et permet d’éviter les longs et coûteux systèmes de séchage, ainsi que les défauts de pièces dû à l'humidité, pourtant très difficile à éliminer avec les autres liants.

Elle est également dépourvue de soufre, présent dans les systèmes durcissant à froid, dans lesquelles la présence d'acide PTS, - l'acide para-toluène ou similaires - implique toujours l'accumulation de soufre dans le sable.

L'étiquette de la résine alkyde est vierge, sans symbole de danger: la réaction se fait par l’introduction d’un deuxième composant que l’on introduit jusqu’à 20% et constitué de MDI - diisocyanate de diphénylméthylène - similaire à la partie foncée du système à boîte froide.

Le MDI est nocif, mais ayant un point d'ébullition d'environ 300 ° C, on ne le trouve pas dans l'environnement de travail.

Un autre avantage est que ce système est complètement exempt de formaldéhyde. Cette molécule toxique et volatile est présente dans les autres systèmes de moulage ce qui conduit à une forte toxicité des autres systèmes.

En outre, étant totalement organique, la résine alkyde brûle complètement sans accumuler les déchets résiduels ce qui permet de tout recycler. Ce n’est pas le cas avec la résine phénolique alcaline et furanique ou le recyclage est plus difficile.

De nombreuses fonderies d'acier utilisent le sable de chromite pour le contact avec le modèle et le sable de silice pour le remplissage. Après la coulée et la récupération gravimétrique mécanique et la séparation magnétique de chromite, la chromite est avec un pH neutre et libre de perte à feu. En fait, les coûts de régénération du sable sont absolument insignifiants par rapport par exemple à la phénolique alcaline.

Du point de vue métallurgique, l'alkyde crée une atmosphère réduisante permettant d’obtenir un bon état de surface métallique; de plus, les noyaux se désintègrent facilement ce qui permet d’éviter les problèmes de fissures. Le déboitage des moules est aussi plus facile, sans problèmes extractions et réduisant ainsi les risques de casses.

En conclusion, nous sommes vraiment persuadé qu’il est intéressant de faire des essais avec le système alkyde - par exemple sur un petit mélangeur pour produire des noyaux. Vous aurez de bonnes surprises !

Nos techniciens sont disponibles pour vous donner tout le soutien et les informations nécessaires à une efficace expérimentation.